LE PETIT DRAGON D’ANNA MARIA ORTESE – Étude 34

Certains lecteurs auront peut être remarqué que l’an-1 du Schéma tombe sur la lettre « Phé » – secteur du Loup et que Castaneda place le premier des neuf livres de son code ( voir l’Étude-16 ) sur le secteur du Dragon : différence dont on ne peut ignorer l’existence, car les kabbalistes disent : « Rien ne sert à quiconque de connaître nos secrets s’il n’en connait tous les détails ! »

Dès le début de l’étude de l’oeuvre de Nostradamus « en 1994 », j’affirmais (voir l’Étude-11) que le cycle prophétique se terminait en 2016 – secteur du Dragon et qu’il serait suivi d’un nouveau cycle (voir l’Étude-11) commençant en 2017 sur le secteur du Loup : mais je n’étais pas, à cette époque, en mesure de comprendre que cette conclusion était fausse ( je n’ai connu l’oeuvre de Castaneda qu’en 2012, et celle d’Anna Maria Ortese qu’en 2017 ) car en faisant débuter le nouveau cycle sur le même secteur que l’ancien cela supposait l’existence – sans espoir d’accomplissement final – d’un mouvement sans fin !

Mais en décembre 2017 j’ai découvert … comme par hasard le livre DE VEILLE ET DE SOMMEIL de la romancière italienne Anna Maria Ortese. Et j’ai sus, après la lecture des 29 sections du chapitre intitulé LE PETIT DRAGON et après avoir transposé sur le Schéma son rêve d’enfance du Dragon et de l’Archange Michel ; que le nouveau cycle recommençait exactement sur la fin du premier : c’est-à-dire sur le secteur du Dragon …

… et je savais aussi que non seulement j’avais résolu l’énigme de la différence entre les codes de Nostradamus et de Castaneda ; mais que je venais de faire la découverte d’un nouveau membre féminin de la Tradition du Schéma Universel ! 

                                                   *************************

Les sujets traités par Anna Maria Ortese dans son livre DE VEILLE ET DE SOMMEIL sont trop complexes pour être abordés dans une brève Étude. J’ai donc pris la décision — qui a aussi le mérite de ne pas noyer son message sous un forme par trop intellectuelle — de synthétiser l’essentiel de ses enseignements sur un Tableau et des illustrations.

                      

                               LE RÊVE DU DRAGON ET DE L’ARCHANGE MICHEL

Une nuit, je fis un rêve. Je me trouvais, durant la journée, dans la petite salle à manger, avec mes frères et Grand-mère. Il régnait un profond silence. Le Soleil filtrait à travers les persiennes et venait éclairer la table sans nappe, où il n’y avait, au milieu, que deux bouteilles, une verte et une noire. J’étais sur ma chaise d’enfant. De l’autre côté, derrière la porte qui donne dans la chambre de Grand-mère, on entend un craquement. Grand-mère se lève et va voir ce qui se passe. Elle revient au bout d’un moment, très pâle, l’air triste, et dit : « Le Dragon est là-bas, et il veut l’un de vous. » Le silence n’en finissait plus. Sans doute un de mes petits frères pleurait ou protestait. Je descendis tout à coup de la chaise, et me dirigerai vers la chambre. Je poussai la porte. Il y avait une lumière rouge, diffuse, sur les grands murs tapissés de papier a fleurs, rouge aussi. Le seul meuble de la pièce, une grande armoire de noyer, attira mon attention. L’une des portes, celle de droite, était entrouverte : quelque chose de vert reluisait et bougeait dans l’entrebâillement, comme une jupe … Puis, je vis la queue et les petites mains du Dragon. Il s’apprêtait à descendre. Il descendit. Une sorte de crocodile, au ventre blanc, la bouche rose, ouverte, et des yeux infiniment tendres, bienveillants … On eût dit un enfant. Il semblait me connaître. « Comment peut-il vouloir me dévorer ? » pensais-je. Sans cesser de me regarder — mais non sans mal, vu sa masse —, la pauvre bête venait vers moi. Or voici qu’à ma gauche, sur le mur immense, se matérialisa une figure magnifique et non moins immense, en jupette rose, avec un casque, une cuirasse et une épée. C’était l’Archange Michel ( dont il y avait de nombreuses images dans un débarras de la maison ). Il sortit presque du mur, tendit le bras et me remit l’épée. Je me trouvai debout sur le col de la Bête, glaive en main — moi, pas plus haute que trois pommes —, avec un ordre reçu de l’Archange. La bête n’avait pas compris. Elle me regardait, et l’instant d’après se renversa sur le dos. Un flot rouge lui sortait de la bouche, comme un flot d’étoffe, mais les yeux restaient doux, infiniment calmes. Mieux même, tout l’or du couchant les submergea, et de cet or — des fleurs et de l’étoffe rouge qui lui sortait de la bouche — venait une voix merveilleuse, ténue : « Je t’aimais bien, disait-elle, je voulais t’offrir quelque chose … Et voilà que tu me fais du mal … » suivit alors un diminutif de mon prénom. Je cherchais aussitôt par terre la chose qu’il voulait m’offrir, je la cherchais avec terreur et désespoir, car je ne la méritais pas. Grand-mère entra dans la chambre, l’Archange rentra dans le mur. Étendu sur le sol, le Dragon s’éteignait peu à peu, comme une lumière. Je ramassais l’épée, petite, brisée. Le rêve se dissipa. Une émotion intense, inconnue, habitait à présent mon coeur … la douleur procurée à un ami, à un petit, une créature charmante.

Le Tableau ci-dessous est construit de manière à offrir aux lecteurs qui n’auront pas en main le livre DE VEILLE ET DE SOMMEIL – qui n’est d’ailleurs plus édité -un résumé de l’entretien d’Anna Maria Ortese avec un interviewer. Cet entretien « divisé en 29 sections » décrit dans le chapitre intitulé LE PETIT DRAGON … est codé …

… car le nombre 29 est la position de Saturne planétaire sur le Schéma — dont  l’une des demeures est en Capricorne – « Ayin ». La lettre du secteur du Dragon.

NOTE : Le chapitre comprend 110 mots en Italiques ( non indiqués sur le Tableau ). Et 7 mots, ou expressions, en MAJUSCULES sur les secteurs 2 – 6 – 15 – 17 – 17 – 28. Total donne 85 – l’aiguille du Schéma. ( la section #14 du tableau ci-dessous )

                                          code-du-chapitre

EXTRAITS #13 #14 # 28 du Tableau [ CODE DU CHAPITRE : Le Petit Dragon ]

Section #13 du Tableau : Comparant le monde à un théâtre de marionnettes, Anna Maria Ortese dit : « Moi, je vois toujours, caché, le monteur qui tire les ficelles. Bref, il y a cinq minutes, cette réalité n’existait pas. Or, elle est là. Et dans cinq minutes, elle ne sera plus. »

INTERPRÉTATION : Le « cinq » est en relation avec « Schin – valeur 300 » ;  lettre qui occupe le secteur 5 sur le Schéma Temporel. On a alors 2 X 5 = 2 X 300 = 600 – Mem final. Si l’on se reporte à l’Étude-14 on voit que Mem final est à la base de l’aiguille du Schéma – entre Aleph final de la section #13 – et Aleph de la section #15 et les mots auparavant et après de la section #14, ci-dessous.

Section #14 du Tableau : Elle dit, à propos de la réalité : « Question (logique) : où était-elle avant ? Où sera-t-elle après ? Et, surtout, de quoi est-elle faite ? De matière, certes, c’est évident … Mais le fait (l’évènement qui utilise cette matière pour se développer), qu’est-il ? Où se trouvait-il auparavant ? Où serait-il après ? Réponse (logique) : dans l’Esprit … »                 [Aleph final #13]                   [Aleph #15]   

Section 15 : L’interviewer : « Mais quel sens tout cela a-t-il ? Que signifie, veux-je dire, ce raisonnement ?

Anna Maria Ortese : « Ce raisonnement renferme la seule liberté humaine : qui est toute dans la définition de ce que nous appelons le réel. Le réel — ou réalité — n’est qu’un grand rêve, et sa réalité (abstraction des matériaux par quoi elle se manifeste, d’ailleurs complètement vide, et donc immatériels) n’est que pure imagination. Or cette Imagination n’est pas la nôtre — celle de chaque être vivant —,  mais bien plutôt chaque être vivant est issue de cette Imagination — ou Liberté —, et c’est seulement à ce titre-là, celui de créature, qu’il est libre ; autrement dit, il ne saurait l’être hors de l’Imagination ou Liberté de tous, hors de la LOI qui donne vie à toute chose. A vous aussi, comme à moi-même, qui bavarde … »

Section 28 – Anna Maria Ortese : « Ce Dragon reste pour moi la Nature écrasée sous le pied victorieux ( et obscur ) de l’homme, de la culture humaine concrète. Ce Dragon n’est autre que la liberté d’être dans la mansuétude, dans le songe, dans la saveur et les couleurs terrestres. J’aime la Terre, et tous ses enfants qui vivent selon la Loi. La Loi est pour moi le TEMPLE. Elle est écrite dans un programme qui est la base même de l’univers. »                

LE RÊVE DU DRAGON SUR LE SCHÉMA FERMÉ

  • La numération des secteurs provient des 29 nombres de la colonne [ # ] du  Tableau [ CODE DU CHAPITRE : Le Petit Dragon ]

                                     

archange            

     

MOTS DU RÊVE SUR LES SECTEURS DU SCHÉMA : INDICES

DRAGON : La lettre Teith – le Lion – demeure du Soleil. Carré magique 6 X 6 = 36

GRAND – MÈRE : Mot relié à l’eau.

TROIS POMMES : Voir l’Étude-24 sur l’Astrologie celtique.

CHOSE : Le cadeau que le Dragon voulait donner à Anna Maria Ortese. Vénus  s’inverse lors de la Fermeture du Schéma.

ANNA : La fête de St. Anne est le 26 juillet. Voir le Schéma de l’Étude-1

MUR : La ligne double du Schéma.

ÉPÉE : L’aiguille du Schéma.

                                                        

Le livre DE VEILLE [ Soleil ] ET DE SOMMEIL [ Lune ] est relié aux deux grands cercles du Schéma.

Dans « LE PORT DE TOLÈDE » Anna Maria Ortese donne, dans un poème – pages 453 à 458 – la clef pour ouvrir la porte du Temple de la Connaissance symbolique.

Liza, chère compagne,

ne viens-tu pas me voir ?

Moi jour et nuit je passe la porte

de ma vaine vie,

pensant t’accompagner

quand dans la rue lointaine

tu apparais, et avec la main

faisant écran à tes yeux,

tu cherches à deviner ma porte

et celle qui est à genoux

………………………………

       liza

Commentaire d’Anna Maria Ortese sur son poème : « Ce Liza, nom d’emprunt, recouvrait en réalité une figure fondamentale du monde qui, en même temps qu’une autre figure fondamentale qui apparaît dans cette histoire, ne se peut citer publiquement sans paraître indiscret, ou créer des équivoques, à cause de leur insupportable grandeur. Les vrais noms de ces deux figures, dans le langage humain, n’existent pas en fait, ils sont écrits ailleurs. »

arche

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s