L’ASTROLOGIE ET L’ÉTOILE DE DAVID – Étude 33

Dans cette Étude nous allons voir que les « degrés », attribués par les astrologues, aux signes où s’exaltent les planètes ne proviennent pas de soi-disant calculs d’influences planétaires mais de l’antique origine de l’astrologie moderne : le Schéma Universel

et donner la chance à ceux que les énigmes fascinent de placer les signes astrologiques sur l’Étoile de David, deux signes astrologiques par pointe. 

exaltation

Le nombre 134 occupe le secteur 26 du Schéma car [ 3 X 36 + 26 = 134 ]

          LE SCHÉMA – ORIGINE DU ZODIAQUE MODERNE : LES PREUVES

exaltation-2

 

Table de calculs des éclipses solaires et lunaires. Les mythes anciens parlaient, pour expliquer celles-ci, d’un dragon qui aurait avalé la voûte céleste puis l’aurait recrachés. [ Alchimie & Mystique, éditions Taschen. ]

PREUVE PAR LA SOMME DES DEGRÉS DES EXALTATIONS : 134 = 3 X 36 + 26 : secteur occupé sur le schéma par le Soleil : centre du zodiaque.

PREUVE PAR LES NOMBRES DES SIGNES EN KABBALE : La somme des nombres de la Tête du Dragon « cracheur de feu » est 278 : position du Soleil sur le Schéma, car 278 = 7 X 36 + 26. — La somme des nombres de la Queue du Dragon  est 167 : la position de la Lune car, 167 = 4 X 36 + 23      

etoile-de-david-2

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s