Fulcanelli et la pierre philosophale – Étude 15

Ceux qui sont familier avec la littérature sur l’alchimie savent que les adeptes ont laissé, dans les statues et les décorations des cathédrales gothiques, et certaines demeures de nobles et d’alchimistes, des indications sur les opérations conduisant à la fabrication de la Pierre philosophale.

Dans LE MYSTÈRE DES CATHÉDRALES ( éditions Jean-Jacques Pauvert, 1964 ) l’alchimiste Fulcanelli a commenté certains des motifs architecturaux des cathédrales Notre-Dame de Paris et Amiens. Dans ce magnifique livre d’une grande érudition l’illustration d’une crédence du XVI ième siècle, creusée dans une muraille de l’Hôtel Lallemand, par l’alchimiste Jacques Coeur, mérite notre attention. À son propos, Fulcanelli fait ce commentaire : « une petite crédence du XVI ième siècle attire le regard par autant par la joliesse de sa décoration que par le mystère d’une énigme considérée comme indéchiffrable. ». La présente étude montre qu’il est possible, avec la géométrie du Schéma, de résoudre l’énigme des RERE – RER prétendument indéchiffrables …

rerer

TEXTE DE FULCANELLI SUR  RERE – RER :

« … feuilletez n’importe quel ouvrage d’alchimie et vous trouverez que le mot REBIS, fréquemment employé par les Philosophes, caractérise le compost, ou composé prêt à subir les métamorphoses successives sous l’influence du feu. RE, une matière sèche, or philosophique ; RE, une matière humide, mercure philosophique ; RERE ou REBIS, une matière double, à la fois humide et sèche … »

INTERPRÉTATION DU TEXTE DE FULCANELLI AVEC LE SCHÉMA :

Dans la langue française chaque lettre a un nombre. On trouve le nombre d’un mot en additionnant ses lettres. Ce nombre est alors la position de ce mot sur l’un des 36 secteurs du Schéma. La lettre hébraïque ou la planète qui occupe le secteur trouvé donne des indications sur la « nature » du mot étudié.

RE est sur le secteur 23 ——   R (18)+E (5) = ( 23 ) secteur de la Lune – l’eau

RER est sur le secteur 41 —-   R (18)+E(5 )+R (18) = ( 41 ) secteur de Schin – le feu

L’ÉNIGME DE RE 

RE = ( 23 ) est le secteur de la lettre hébraïque Heith. Nombre « huit » en  Kabbale. La résolution de l’énigme repose sur la « forme » du [ 8 ]deux cercles superposés. Les deux [ 8 ] du Schéma symbolisent la « séparation des eaux ; celui de gauche, lunaire, les eaux supérieures et celui de droite, solaire, les eaux inférieures.

Récit du deuxième jour de la Création : « Qu’il y ait un firmament entre les eaux – Qu’il sépare les eaux d’avec les eaux – le firmament fut appelé ciel. ».

[  Note : J’ai associé les Eaux supérieures à la Lune et les Eaux inférieures au Soleil ; ce qui est une inversion de la logique en astrologie « planétaire ». Mais cette inversion trouve son sens si on se réfère à l’astrologie « principielle » des kabbalistes. Pour eux la Création des mondes spirituels et matériels s’origine essentiellement ( voir le Tableau des kabbalistes ) de neuf grandes Causes.

Ceux de mes lecteurs qui ont résolue l’étude – 1 savent que les neuf Causes supérieures — d’Aleph « 1 » à Teith « 9 » — se déroulent sur le grand [ 8 ] de gauche. Le grand [ 8 ] lunaire, de gauche, lieu des neuf premières Causes créatrices, appartient donc aux Eaux supérieures]

L’ÉNIGME DE RER

RER est de la nature du feu » car ( 41 ) est le nombre du secteur occupé par la lettre hébraïque Schin, symbole du « feu » en Kabbale. Fulcanelli évoque la nature de « feu » de RER en ces termes : « Nous voudrions être aussi clair dans l’explication du second terme RER, mais il ne nous est pas permis de déchirer le voile de mystère qu’il recouvre … RER sert à cuire, à unir radicalement et indissolublement, à provoquer les transformations du compost RERE. »

LES TROIS ÉTAPES DE LA FABRICATION DE LA PIERRE PHILOSOPHALE

RER – sur Mem f. 600    le Soufre est un feu. Et la lettre Mem est dans l’arc

           double attribué à la planète Mars, symbole du feu en astrologie.

          

RER – Noun f. 700    l’Élixir est sur Jupier, l’aiguille du Schéma.

           Quand le souffle de Jupiter pénètre entre les deux grandes roues

           du Schéma il engendre, par leurs rotations contraires une tornade , Élix !

           Dans le Dictionnaire de Philosophie Alchimique Roger Caro dit que

           l’Élixir se fabrique avec un métal laminé très fin ! Allusion à la fine aiguille    

           du Schéma … ! ?

          

RER – Phé f. 800    Vénus final, la Pierre philosophale,  se retrouve au centre

           du cercle de Saturne, dont le symbole est la « pierre » en astrologie !

Puisque le Schéma celtique – ou temporel – est un « opérateur » on peut toujours l’utiliser pour obtenir des précisions sur les éléments de la théorie qu’on étudie. Dans le cas de la Pierre philosophale on peut opérer comme suit : en additionnant les nombre des trois « feu » qui la constitue on obtient ( 600 + 700 + 800 ) 2100. En base 36 ce nombre occupe le secteur ( 12 ) car [ 2100 = 58 X 36 + 12 ].

Le secteur 12 est celui de Aleph final, de valeur ( 1000 ), qui symbolise la fin d’un cycle, qui peut, en recommençant sur Aleph de valeur ( 1 ), se répéter à l’infini ! C’est ce processus répétitif qui a donné naissance à l’adage alchimique :

                                      La Pierre multiplie à l’infinie !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s