Sur l’enseignement de Carlos Casteneda – Étude 14

Dans les illustrations ci-dessous on voit que Carlos Castaneda ( un initié contemporain aux pratiques des anciens Toltèques ) — en publiant ses neuf livres sous deux formats différents — révèle que son enseignement est relié à la Kabbale hébraïque ; ses sept premiers livres sont publiés dans un format plus petit que le les deux derniers ; l’Art de rêver et Le Voyage définitif sont plus allongés car ils sont associé à KAf final et MEM final ; lettres qui en Kabbale sont dessinées plus allongées que les vingt-deux lettres de base.

 Livres de Castaneda

RELATIONS ENTRE LES LETTRES HÉBRAÏQUES ET LES TITRES DES LIVRES DE CASTANEDA

  Si l’on place Ayin-70 ( symbole du l’Oeil en kabbale ) vis-à-vis Voir — la lettre « Schin » ( symbole du feu ) se retrouve vis-à-vis Le feu du dedans !

  « Le voyage à Ixlan » est associé à la lettre « Phé » ( 80 ) qui est sur la circonférence du petit cercle du Schéma réservé à la lettre Beith ( Saturne – symbole de la Terre en astrologie ). Et les deux lignes qui se « croisent » dans ce cercle forment le « X » de « Ix—tlan ».

blog 2 1

RELATION ENTRE LE TAROT ET LE SECOND ANNEAU DE POUVOIR

  Sur la couverture du livre « Le second anneau de pouvoir » il y a deux chiens qui se font face tout comme dans l’arcane XVIII du Tarot ( la Lune ).

  La second anneau de pouvoir est associé à la lettre « Qôf » attribuée à l’arcane de la Lune. ( voir l’Étude-7 )

RELATION ENTRE LE TAROT ET LE FEU DU DEDANS

La couverture du livre « Le feu du dedans » ( Schin – 300 ) ressemble à l’arcane XIX « le Soleil ( Reich – 200 ), mais ces deux illustrations ne sont pareilles qu’en apparence, car dans le « Feu du dedans » il y a « deux » soleils et dans l’arcane du Soleil il y a « un » soleil : similitude qui nous invite à les additionner ; ce qui donne 500 ( Kaf final ) ; la graine de l’Arbre de la Vie du récit biblique.

blog 2 2 1

Dans « L’herbe du diable et la petite fumée », page 70, Castaneda fait allusion aux positions « spatiale et temporelle » de Kaf final ( 500 ) sur « l’Arbre de  la Vie » du récit biblique : Don Juan lui dit : Mon bienfaiteur disait que l’herbe du diable conserve ceux qui veulent la puissance … j’ai moi aussi ressenti cette énergie en moi. Cette impression que vous avez aujourd’hui, je l’ai eue, cinq cents fois plus forte … j’ai sauté si haut que j’ai arraché des feuilles au sommet des arbres les plus haut … Simplement pour effrayer des Indiens… et don Juan ajoute : Ils n’ont vu qu’un Indien fou, ou bien quelque chose qui s’agitait à la cime des arbres .»

blog 2 2 2Dans ce récit Castaneda parle d’un indien fou. Sur l’illustration ci-contre on voit que le 500 « du bas  » est l’emplacement de l’Arcane du Fou ; ce qui explique l’expression, Indien fou !

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s