Sur l’enseignement de Carlos Casteneda – Étude 16

Dans les illustrations ci-dessous on voit que Carlos Castaneda ( un initié contemporain aux pratiques des anciens Toltèques ) — en publiant ses neuf livres sous deux formats différents — révèle que son enseignement est relié à la Kabbale hébraïque ; ses sept premiers livres sont publiés dans un format plus petit que les deux derniers ; l’Art de rêver et Le Voyage définitif sont plus allongés car ils sont associé aux lettres KAf final et MEM final ; qui en Kabbale sont toujours dessinées plus allongées que les vingt-deux lettres de base.

 Livres de Castaneda

  Correspondances significatives entre les livres de Castaneda le Schéma, la Kabbale et le Tarot de Marseille   

Si l’on débute l’attribution des lettres hébraïques en plaçant la lettre Ayin ( 70 ) ( symbole du l’Oeil en kabbale ) vis-à-vis « Voir » — la lettre « Schin » ( symbole du feu ) se retrouve vis-à-vis « Le feu du dedans » !

« Le voyage à Ixtlan » est associé à la lettre « Phé » ( 80 ) qui est sur las circonférence du petit cercle du Schéma ( voir le étude-1 ) dont le point central est occupé par la lettre Beith – Saturne ( symbole de la Terre en astrologie ). Les deux lignes qui se « croisent » dans ce cercle forment un « X » — d’où le nom donné par Castanéda à son deuxième livre : « Ix—tlan ».

Sur la couverture du livre « Le second anneau de pouvoir » il y a deux chiens qui se font face. Dans l’arcane XVIII du Tarot ( la Lune ) il y a aussi deux chiens qui se font face ! La « couverture » est vis-à-vis de la lettre « Qôf » — tout comme l’arcane de la Lune du étude-8 : coïncidences qui montrent que Castaneda connaissait les relations entre, le Schéma, les lettres hébraïques et le Tarot …

blog 2 1

Autres relations au Schéma et à la Kabbale :

L’arc « double » de la région de Mars, est l’emplacement du Mur de brouillard  mentionné dans les récits du livre « Le Don de l’Aigle ».

La couverture du livre « Le feu du dedans » ( Schin – 300 ) ressemble à l’arcane XIX « le Soleil ( Reich – 200 ), mais ces deux illustrations ne sont pareilles qu’en apparence, car dans le « Feu du dedans » il y a « deux » soleils et dans l’arcane du Soleil il y a « un » soleil : similitude qui nous invite à les additionner ; ce qui donne 500 ( Kaf final ) ; la graine de l’Arbre de la Vie du récit biblique.

blog 2 2 1

Dans « L’herbe du diable et la petite fumée », page 70, Castaneda fait allusion aux positions « spatiale et temporelle » de Kaf final ( 500 ) sur « l’Arbre de  la Vie » du récit biblique : Don Juan lui dit : Mon bienfaiteur disait que l’herbe du diable conserve ceux qui veulent la puissance … j’ai moi aussi ressenti cette énergie en moi. Cette impression que vous avez aujourd’hui, je l’ai eue, cinq cents fois plus forte … j’ai sauté si haut que j’ai arraché des feuilles au sommet des arbres les plus haut … Simplement pour effrayer des Indiens… et don Juan ajoute : Ils n’ont vu qu’un Indien fou, ou bien quelque chose qui s’agitait à la cime des arbres .»

blog 2 2 2Dans ce récit Castaneda parle d’un indien fou. Sur l’illustration ci-contre, et sur celle du étude-8 on voit que le 500 « du bas  » est l’emplacement de l’Arcane du Fou ; ce qui explique l’expression, Indien fou !

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s