Uncategorized

Introduction

Les études qui vont suivre révèlent l’existence du schéma géométrique qui est à l’origine de la Kabbale hébraïque, de l’Astrologie et du Tarot de Marseille. Elles sont autant de morceaux d’un puzzle qu’il revient au lecteur d’assembler. L’auteur étudie les lois du Schéma Universelle de la Connaissance Traditionnelle, et donne des exemples de son utilisation pour interpréter les écrits de Nostradamus, de la Kabbale hébraïque, de Carlos Castaneda et de certains textes plus hermétiques de la science ésotérique.

Dans le Zohar, le kabbaliste Rabbi Siméon, dit: « Celui qui étudie attentivement les forme du chandelier à sept branches y découvre les mystères de la Sagesse suprême. »

 

blog 5  first image

 

Titres des premières études

1 – LE CADEAU DE CONNAISSANCE DE NOSTRADAMUS

2 –À PROPOS DU CADEAU DE CONNAISSANCE DE NOSTRADAMUS

3 – DEUX ÉNIGMES DU SEPHER YETSIRAH

4 – LA LETTRE TUE – L’ESPRIT VIVIFIE

5 – LE CHANDELIER – LA BALANCE – LE PHARE

6 – LE TAROT DE MARSEILLE

7 – LE TAROT ET LE TOMBEAU DE FRANÇOIS II DE BRETAGNE

8 – LE TÉTRAGRAMME – ÉPÉE

9 – CE QUE DIT NOSTRADAMUS DE LUI-MÊME

10 – LE CALCUL DES ANNÉES SUR LE SCHÉMA

11 – L’ANOMALIE ASTROLOGIQUE

12 – UNE VISION

13 – LE PARCOURS INITIATIQUE

14 –  SUR L’ENSEIGNEMENT DE CARLOS CASTANEDA

15 – LA TOUR EIFFEL ET GREENWICH

16 – LE BAPHOMET DES TEMPLIERS

17 – QUELQUES SYMBOLES TRADITIONNELS

18 – LES SIX ÉTAPES DE LA FORMATION DU SCHÉMA

19 – LE SCHÉMA OUVERT ET FERMÉ ET LES CENTURIES DE NOSTRADAMUS

20 – LE SCHÉMA SUR TROIS CARTES DU TAROT

21 – LES 4 NIVEAUX D’INTERPRÉTATIONS EN KABBALE

22 – L’ASTROLOGIE CELTIQUE

23 – LES PROPHETIES DE PARACELSE

24 – LES HEURES SUR LE SCHÉMA

25 – LE MERCURE DU TAROT DE MARSEILLE

26 – SCHÉMA SPATIAL – SCHÉMA TEMPOREL

27 – CASTANEDA ET LE SCHÉMA «MOULE HUMAIN»

28 – LE PLANISPHÈRE À 37 ÉTOILES

29 – LE PLANISPHÈRE À 36 ÉTOILES

30 – LE PLANISPHÈRE À 35 ÉTOILES

31 – CASTANEDA ET LA LIGNÉE DES «NAGUALS»

Amel

Le Cadeau de Connaissance de Nostradamus – Étude 1

Et ayant supputé et calculé les présentes prophéties, le tout par doctrine astronomique, et selon mon naturel instinct, et après quelque temps et dans celui comprenant depuis le temps que Saturne tournera entrer à sept du mois d’Avril jusqu’au 25 d’Août, Jupiter à 14 de Juin jusqu’au 7 d’Octobre, Mars depuis le 17 d’Avril jusqu’au 22 de Juin, Vénus depuis le 9 d’Avril jusqu’au 22 de Mai, Mercure depuis le 3 de Février jusqu’au 24 dudit. Et en après du 1 de Juin jusqu’au 24 dudit, et du 25 de Septembre jusqu’au 16 d’Octobre … »

img_1

Dans ce texte, extrait de sa LETTRE À HENRI SECOND, Nostradamus offre aux chercheurs un véritable Cadeau de Connaissance. Cette prophétie astrologique donne — à celui qui parvient à la résoudre — l’absolue certitude qu’il est bien en possession du Schéma sur lequel Nostradamus a codé ses Prophéties.

Remarque : La résolution de cette prophétie n’est possible qu’en imprimant le Schéma  du Phare sur du papier… et en s’aidant de l’étude-2 !

                                                     ***************

lettres

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

À PROPOS DU CADEAU DE CONNAISSANCE DE NOSTRADAMUS – Étude 2

Pour résoudre la prophétie de l’étude-1 « Le Cadeau de Connaissance de Nostradamus » il faut imprimer les tableaux de la présente étude sur du papier.

Note: Les deux lignes qui se croisent dans le secteur de la baleine sont reliées avec la dernière ligne de la prophétie.

« Et ayant supputé et calculé les présentes prophéties, le tout par doctrine astronomique, et selon mon naturel instinct, et après quelque temps et dans celui comprenant depuis le temps que Saturne tournera entrer à sept du mois d’Avril jusqu’au 25 d’Août, Jupiter à 14 de Juin jusqu’au 7 d’Octobre, Mars depuis le 17 d’Avril jusqu’au 22 de Juin, Vénus depuis le 9 d’Avril jusqu’au 22 de Mai, Mercure depuis le 3 de Février jusqu’au 24 dudit. Et en après du 1 de Juin jusqu’au 24 dudit, et du 25 de Septembre jusqu’au 16 d’Octobre … »

loup

astrologie et kabbale

Deux énigmes du sepher yetsirah – Étude 3

Cette étude est consacrée à la résolution de deux énigmes du Sepher Yetsirah ( Le Livre de la Création ) qui traitent des Séphiroth. Deux petits textes impossible à comprendre — même pour les spécialistes de la Kabbale, s’ils ne sont pas initiés aux arcanes du Schéma.

Traditionnellement la Kabbale attribue la création du monde à dix principes, ou Séphirah, qu’ils illustrent sur ce qu’ils appellent l’Arbre Séphirotique.

Mais cet Arbre séphirotique traditionnel n’est qu’un substitue du véritable Arbre Séphirotique Originel — dont les kabbalistes ne pouvaient dévoiler l’origine car ils auraient, par le fait même, révélé aux non-initiés le Grand secret de leur tradition : le Schéma Universel.

Le Zohar l’a déjà répété à plusieurs reprise: « La lumière de la lune est le signe de la rigueur céleste qui n’est que le reflet de la lumière du soleil, signe de la clémence divine. »

L’ARBRE SÉPHIROTIQUE

                                  blog_3_image_croped

Premier texte « énigmatique ! » 

  • Dix séphiroth Bélima : Dix et non neuf, dix et non onze. Discerne avec Sagesse et pénètre avec Intelligence. Exerce ton esprit sur elle, cherche, note, pense, imagine, rétablis les choses en place et fait assoir le créateur sur son trône. »

  

INTERPRÉTATION : La compréhension de cet extrait du Sepher Yetsirah sur les Séphiroth réside dans les raisonnements suivants : Entre les nombres 9 et 11 on ne peut mettre le nombre 10, car si tel était le cas on aurait la suite normale 9 – 10 – 11  suite qui ne peut pas être qualifiée « d’énigmatique ! »

On arrive donc à la conclusion que le 10 est un nombre « fabriqué » avec deux nombres — et plus précisément, comme l’indique l’extrait du Sepher Yetsirah ci-dessous, avec la Séphirah ( 1 ) du « commencement » et la Séphirah ( 9 ) de la « fin » !

« Dix Séphirot Bélima : La décade d’existence sortie du néant a sa fin liée à son commencement et son commencement lié à sa fin, comme une flamme est liée à un charbon ardent, car le seigneur est seul et il n’a pas de second, il ne peut avoir de second, et avant un que peut-tu compter ? »

De plus, le classement kabbalistique des séphiroth, en « Mondes » apporte la confirmation que la Séphirah ( 10 ) est bien « fabriquée » avec deux séphiroth :

    Les Séphiroth  1 – 2 – 3  appartiennent au Monde de l’Émanation

                               4 – 5 – 6  au Monde de la Création

                               7 – 8 – 9  au Monde de la Formation

                                 et la Séphirah 10 , au Monde de la Fabrication !

Autre confirmation :

La Kabbale ne mentionne que neuf Causes créatrices  ( voir le Tableau des Kabbalistes de l‘étude-1 ) ce qui implique que la  Séphirah 10, ne pouvant être de la nature d’une dixième Cause, est forcément l’union de plusieurs Causes, et plus exactement des Sephirah 1 et 9. Ce qui vient d’être démontré !

Texte « énigmatique ! » laissé à la réflexion des lecteurs.

« Sept lettres doubles : Beth, Guimel, Daleth, Kaf, Phé, Reich, Tav. Sept et non six, sept et non huit. Réfléchis sur ce fait et le rend si évident que le Créateur conviendra de retourner sur son trône. »

INTERPRÉTATION : En Kabbale, le nombre sept est attribué au signe des Gémeaux ; deux colonnes verticales entre deux lignes horizontales.

Les deux colonnes verticales symbolisent les deux grandes lignes obliques du Schéma. Sur la colonne de gauche de l’Arbre séphirotique originel il y a les séphiroth 3 & 5 ( = 8 ) et sur celle de droite les séphiroth 2 & 4 ( = 6 ).

Le non six ( 6 ) et le non huit ( 8 ) indiquent donc que les colonnes ne participent pas au « retour du Créateur sur son trône » … car le retour vers le trône commence sur la Séphirah 7 ; position sur le Schéma de la lettre Kaf final où selon la Tradition débute l’ascension de la Montagne sacrée. ( voir l’Étude-13 )

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

LA LETTRE TUE – L’ESPRIT VIVIFIE – Étude 4

Après ses trois premières études, il est maintenant temps de répondre à la question que plusieurs se sont sûrement posée sur l’origine, la structure et la fonction du Schéma.

Son origine « spirituelle » provient de « visions » des Sages dans la sphère Causale de la manifestation. Elles ont été illustrées dans le livre « Mondes » du Maître spirituel Bô Yin Râ. ( voir l’Étude-12 )

Sa structure peut être redécouverte grâce à une anomalie astrologique et numérique que les kabbalistes ont dissimulée dans le « Tableau des Lettres Hébraïques » ( voir l’Étude-11 )

Sa fonction a servie — pour les membres anciens ( Nostradamus, Paracelse,  Boëhme et l’auteur du Tarot de Marseille ) et contemporains ( Castaneda, l’alchimiste Fulcanelli ) de la confrérie des « d’Hommes de Connaissance » — de support numérique, astrologique et symbolique à leurs enseignements.

REMARQUE : Mais je sais que, vu la complexité des sujets traités dans mes Études, que parmi ceux qui en comprendront la lettre, peu parviendront à en pénétrer l’Esprit ; ce lieu des « Connaissances certaines » surnommé affectueusement par les Anciens sages, La Dame des pensées. Et je sais, puisque la tâche que je me suis donnée consiste à transmettre au moyen de l’écrit le Grand secret de la Tradition Hermétique, que cette initiation  risque de par sa nature « intellectuelle » de donner prise à la méprise mentionnée par le philosophe Martin Heidegger, dans « Introduction à la Métaphysique  .

  • Les méprises dont la philosophie ne cesse d’être entourée sont surtout favorisées par ce que font les gens comme nous, c’est-à-dire les professeurs de philosophie. Leur besogne ordinaire, d’ailleurs justifiée et même utile, est de transmettre une certaine connaissance des philosophies déjà existantes, selon les exigences d’une bonne culture. On a ensuite l’impression que cela même est philosophie, alors que, dans le meilleur des cas, ce n’est que science de la philosophie.

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Le chandelier, La balance et l’arche – Étude 5

LE CHANDELIER

Dans le Zohar  Rabbi Siméon dit : « Celui qui étudie attentivement la forme du chandelier à sept branches y découvre les mystères de la Sagesse suprême. »

blog 5 first image

LA GRANDE BALANCE CÉLESTE

Extrait du Sépher ha Qomah  « Livre du Corps » sur la Balance. 

Il est l’Ancien des Jours, Il détruit les montagnes par sa colère et apaise la mer avec sa force. Il soutient tout de ses bras. Il a fabriqué les piliers antiques qui balancent sous son regard…»

blog 5 second image

L’ARCHE DE NOÉ

Le nombre 40 est celui de la durée du Déluge biblique. Cette limite est indiquée sur le Schéma par l’emplacement, sur la ligne de flottaison de l’Arche, de la lettre Mem, valeur 40 en Kabbale, et dont le symbole est « les Eaux  ».

blog 5 third image

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Le tarot de marseille – Étude 6

Dans les études précédentes j’ai apporté des preuves « visuelles » à l’effet que Nostradamus et Carlos Castaneda ont « codifié » leurs enseignements sur le Schéma. L’auteur du plus ancien Tarot connu, celui de Marseille, connaissait lui aussi le Schéma ; il a symbolisé « ses trois cercles » au moyen de la « Tour » de l’arcane de la Maison-Dieu et des « deux Tours » de l’arcane de la Lune. En français le mot « tour » signifie aussi « cercle » ; comme dans l’expression « faire le tour » ! 

L’auteur du Tarot de Marseille a dessiné les vingt-deux Arcanes Majeurs en les superposant sur le Schéma. Il a utilisé cette technique pour permettre à un éventuel chercheur de « visualiser » — grâce à certaines correspondances entre les éléments astrologiques du Schéma et le dessin des 22 arcanes majeurs — les vingt-deux étapes symboliques du parcours Initiatique. 

Pour définir la « dimension » des cartes, par rapport au Schéma, il s’est servi de l’Arcane de l’Amoureux ; il a dessiné le petit cercle du Cupidon pour qu’il se superpose exactement sur le petit cercle du Schéma. Il a ensuite dessiné la flèche du Cupidon de la même grandeur que la flèche du Schéma. 

 

blog 7 new croped

Sur le Schéma on voit un « Serpent » sur lequel sont placées les 22 arcanes majeurs. Les huit premiers arcanes sont vis-à-vis de la série des huit premiers nombres du Tableau des Kabbalistes : ce qui amène l’arcane VIII, sur la position du Cancer, auquel la Kabbale attribue le nombre 8 ! Si l’on suit cette logique on devrait normalement attribuer à l’arcane IX, l’Hermite, le nombre 9 ; mais avec cet arcane la logique est brisée ; l’arcane IX — étant adossé à l’arcane XXI, Le Monde —  le nombre 9 se retrouve, vis-à-vis l’arcane X, La Roue-de-Fortune … ce qui tombe sous le sens car le Lion est la demeure du Soleil et, selon les astrologues, c’est le Soleil qui détermine la part plus ou moins grande de fortune, ou « tendances innées » qui nous sont attribuées par les astres à la naissance

Le fait de ne pas avoir attribué à l’Hermite ( arcane VIIII – 9  ), la lettre Teith, valeur 9 en Kabbale, mais de l’avoir adossée à l’arcane de la Lune, a pour conséquence ; que la Maison-Dieu ou Foudre se retrouve en haut du Schéma et le Monde en bas ; ce que l’auteur du Tarot  a symbolisé, en représentant dans l’arcane de la Foudre,  deux personnages qui tombent en bas d’une « Tour » … où l’on voit une série de 16 boules à sa gauche ( symbole de l’arcane XVI ) et 21 boules à sa droite ( symboles de l’arcane XXI ) … Ingénieux n’est-ce pas !

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Le tarot et le tombeau de François II de Bretagne – Étude 7

Dans les livres sur le Tarot les auteurs assignent souvent une des 22 lettres hébraïques aux 22 arcanes majeurs ; classifications auxquelles on ne peut évidemment pas se fier car elles varient selon les auteurs. La véritable classification n’est accessible qu’à celui qui connaît le Schéma et qui a eu le bonheur de contempler, en la cathédrale Saint-Pierre à Nantes, le magnifique tombeau ( réalisé au XVIième siècle ) de François II de Bretagne. La beauté de ce tombeau et des ses quatre statues-de-coins n’a d’égal que la subtilité avec laquelle les commanditaires de ce chef d’oeuvre ( les Maîtres de la Tradition du Schéma ) ont su indiquer — au moyen d’une statue « Bi-Faces » qui montre sur un de ses côtés un Vieillardet sur l’autre une Jeune dame — la position commune que devait occuper sur le Schéma, leVieillard de l’arcane IX, l’Ermite – et la jeune Dame dans une couronnede l’arcane XXI, le Monde.

 

crochet

LE TOMBEAU DE FRANÇOIS II DE BRETAGNE

 

blog 8 2 edited

 

INTERPRÉTATION DE L’ARCANE XVI – LA FOUDRE

 

Sur le Schéma on voit un « Serpent » sur lequel sont placées les 22 arcanes majeurs. Les huit premiers arcanes sont vis-à-vis de la série des huit premiers nombres du Tableau des Kabbalistes : ce qui amène l’arcane VIII, sur la position du Cancer, auquel la Kabbale attribue le nombre 8 ! Si l’on suit cette logique on devrait normalement attribuer à l’arcane IX, l’Hermite, le nombre 9 ; mais avec cet arcane la logique est brisée ; l’arcane IX — étant adossé à l’arcane XXI, Le Monde —le nombre 9 se retrouve, vis-à-vis l’arcane X, La Roue-de-Fortune … ce qui tombe sous le sens car le Lion est la demeure du Soleil et, selon les astrologues, c’est le Soleil qui détermine la part plus ou moins grande de fortune, ou « tendances innées » qui nous sont attribuées par les astres à la naissance

Le fait de ne pas avoir attribué à l’Hermite ( arcane VIIII – 9), la lettre Teith, valeur 9 en Kabbale, mais de l’avoir adossée à l’arcane de la Lune, a pour conséquence ; que la Maison-Dieu ou Foudre se retrouve en haut du Schéma et le Monde en bas ; ce que l’auteur du Tarota symbolisé, en représentant dans l’arcane de la Foudre,deux personnages qui tombent en bas d’une « Tour » … où l’on voit une série de 16 boules à sa gauche ( symbole de l’arcane XVI ) et 21 boules à sa droite ( symboles de l’arcane XXI ) … Ingénieux n’est-ce pas !

 

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Le tétragramme – épée – Étude 8

REMARQUE : A ceux qui se demandent, après avoir lu quelques uns de mes études… à quoi ça sert de savoir tout ça ?…  je ne peux que leur citer la réplique du philosophe Heidegger à un étudiant qui, pérorant sur la métaphysique, disait ne pas « voir » la portée de la question de l’être : « Je ne peux pas la voir à votre place, je ne peux donc rien pour vous ! »

                                                 ************************

Les Kabbalistes associent le Schéma à Yaveh  ( Yod-Hé-Vav-Hé ) sous le nom de Tétragramme – Épée, mais Yaveh, sous la forme du Schéma, n’est pas le  Dieu personnel qui réside dans le coeur mais la description géométrique du mouvement des formes perpétuellement créatrices de Mondes qui se manifestent à l’Oeil des Voyants dans la Sphère spirituelle Causale ; où « s’origine » la création des Mondes : d’où cette mention, dans les textes religieux, d’un  Dieu créateur du Monde !

blog 9 1_2 edited

Pour les kabbalistes la forme du Schéma symbolise l’Homme ; créé à l’image et à la ressemblance de Dieu . Yod est la  Tête -— les deux , ses Poumons -— Vav, la Colonne vertébrale.

                                                                                   Avril 2015

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com

Ce que Nostradamus dit de lui-même – Étude 9

EXTRAIT DE LA LETTRE À SON FILS CÉSAR, précédant les sept premières Centuries : « Mais étant surpris par fois la semaine lymphatiquement, et par longue calculation, rendant les études nocturnes de suave odeur, j’ai composé livres de prophéties, contenant chacun cent quatrains astronomiques de prophéties, lesquelles j’ai un peu voulu raboter obscurément : et sont perpétuelles vaticinations, pour d’ici à l’année 3797. Que possible fera retirer le front à quelques-uns en voyant si longue extension, »

Dans l’expression « fera retirer le front » Nostradamus indique que ses lecteurs ont raison d’être sceptique quand à l’année 3797… car l’humanité n’aura pas à attendre une si longue extension de temps pour assister à la réalisation de ses prophéties car 3797 correspond par calculation à 2017 !

Ceux qui depuis toujours on essayé « d’interpréter » ses quatrains se seraient épargné bien des efforts s’ils avaient simplement consenti à lire attentivement cet extrait DE LA LETTRE AU ROI HENRI SECOND : Et parce, ô très-humanissime Roi, la plupart des quatrains prophétiques sont tellement scabreux, que l’on n’y saurait donner voie ni moins aucuns interpréter, que si je voulais à chaque quatrain mettre le dénombrement du temps, se pourrait faire : mais à tous ne serait agréable, ne moins les interpréter, jusqu’à ce, Sire, que votre Majesté , m’aie octroyé ample puissance pour ce faire …»

Nostradamus avise donc ceux qui étudient ses quatrains de ne pas essayer de les « interpréter ». Et dans « si je voulais à chaque quatrain mettre le dénombrement du temps, se pourrait faire », qu’il peut assigner une année à chacun de ses quatrains   : ce qui est l’indication, à peine voilée, qu’il sont  rédigés conformément à un « code » !

Remarque :

Le système d’attribution d’une années à chacun des quatrains est illustré dans l’Étude-11.

Extraits de textes de Nostradamus qui montrent que ses quatrains n’ont de « prophétiques » … que le nom !

Premier quatrain de la Centurie I :       Étant assis de nuict secret étude,

                                                                      Seul reposé sur la selle d’airain :

                                                                      Flamme exiguë sortant de solitude,

                                                                      Fait prospérer qui n’est à croire vain .

Dans son premier quatrain Nostradamus ne parle pas de « Visions » mais d’étude ; indiquant qu’il est en possession d’une science que l’on peut étudier. Nostradamus, à l’instar des alchimistes, qui parlent de leur pratique occulte, comme d’un Art et une Science – est [ avec Paracelse – Jacob Boëhme – Castaneda etc … ] l’un des dépositaires de la Science Hermétique [ Kabbale-Alchimie-Astrologie ] … l’activité dite « prophétique » n’étant que le « voile » que les Sages de la plus lointaine antiquité avaient posé sur la scène des Mystères spirituels — le rideau tiré sur la scène du drame cosmique du Monde … qui ne devait être retiré que le jour où l’humanité serait prête à voir, dans sa transposition « symbolique », ce que les Maîtres « contemplent » dans la Sphère Spirituelle Causale, avec les yeux de l’esprit !

Nostradamus est donc le dépositaire d’une Science et non un prophète tel que ses exégètes se plaisent à l’imaginer — et tel que lui même le dit, dans les citations suivantes extraites de sa lettre à son fils César :

Encore, mon fils, que j’aie inséré le nom de prophète, je ne me veux attribuer titre de si haute sublimité pour le temps présent … »

et dans ce autre passage : « … puis me suis voulu étendre déclarant pour le commun événement par obtuses et perplexes sentences les causes futures, même les plus urgentes, et celles que j’ai aperçu, quelque humaine mutation qu’advienne ne scandaliser l’auriculaire fragilité, et le tout écrit sous figure nubileuse, plus que du tout prophétique …»

Henri Corbin, dans « Alchimie comme art hiératique – édition de l’Herne, page 75 » en parlant de la prophétie dit : « Le prophète n’est pas un devin de l’avenir mais le porte-parole de l’Invisible s’exprimant en paraboles. »

  LE TEMPS DE LA RÉVÉLATION DU GRAND SECRET

Rabbi Siméon dit :  «  Quand approchera l’époque messianique, même les petits enfants connaîtront les mystères de la Sagesse.  Ils sauront tout ce qui doit arriver à la fin des jours, grâce à des calculs. À cette époque nos mystères seront divulgués à tout le monde, ainsi ainsi ainsi qu’il est écrit : Alors je rendrai pures les lèvres des peuples, afin que tous invoquent le nom de YHWH et l’adorent d’un cœur unanime. »

   « L’ultime vérité n’a besoin de nos jours d’aucun voile, car ceux auxquels elle ne convient pas la dérobent eux-mêmes à leur propre regard, brillerait-elle dans la plus Claire lumière devant le monde entier. »1

    « Il n’est rien de caché qui ne doive être divulgué, ni rien de secret qui ne doive être connu. Les choses donc que vous avez dites dans les ténèbres seront entendues dans la lumière ; et ce que vous aurez dit à l’oreille dans les chambres sera prêché sur les toits, »2

    « Selon les mystiques de la Merkaba ce qui appartient maintenant au domaine de la doctrine mystérieuse deviendra une connaissance universelle dans l’âge messianique. Le trône et la gloire qui repose sur lui seront aussitôt révélés à tous les habitants du monde. »3


LE LIVRE DES PRINCIPES KABBALLISTIQUES, A.D. GRAD

Bô Yin Râ – MAGIE DU CULTE ET MYTHE

LUC, X11, 2-3

Adresse courriel:

schema.universel@gmail.com