LE PARCOURS INITIATIQUE – Étude 13

petits_mystères

grands_mystères

Remarque : En Kabbale, la lettre de valeur 300, pointée à gauche, est appelée « Sin » — et celle pointée à droite est appelée « Schin ».

Les deux premières illustrations montrent le parcours que suit l’homme, de son Origine spirituelle ( Aleph-1 ) à son incarnation dans un corps Physique ( Yod-10 ) à ( Tsadé-90 ). La Tradition les appelle, les Petits Mystères – les notions spirituelles accessibles au Mental …

… pour les distinguer des Grands Mystères ; les étapes qui conduisent à la maîtrise des forces spirituelles intérieures symbolisées par le « crochet » — et, sur la troisième illustration, par l’ascension des six lettres finales de la Montagne Sacré, qui s’élève du Sud vers le Nord

Rabbi Yehouda dit : « Celui qui opère l’union des deux degrés célestes symbolisés par le Nord et le Sud est sûr de participer au monde futur…» ( A.D. GRAD – LE LIVRE DES PRINCIPES KABBALISTIQUES )

L’ASCENSION DE LA MONTAGNE SACRÉE

L’Ascension commence avec l’arcane Kaf final ( 500 ) et se termine avec Aleph final ( 1000 ) qui occupe le petit cercle du Schéma réservé à Saturne. La septième planète de la série : Lune, Mercure, Vénus, Soleil, Mars, Jupiter, Saturne.

L’alchimiste Basile Valentin, parlant du « pèlerin » ou « voyageur » dit : « Il doit traverser six villes célestes avant de fixer sa résidence dans la septième. »

                               SYMBOLIQUE DES LETTRES FINALES

500  Kaf final           Lever du soleil de la Mémoire Originelle.

                                  Début de la Réalisation finale. Palais, germe.

                               

600  Mem final        Solidification des Eaux. Engendrement de l’Homme

                                  Spirituel.

700  Noun final       Mort spirituelle comme condition à l’entrée dans le

                                  Sanctuaire des Mystères.

800  Phé final           Résurrection. Ultime ouverture.

900  Tsadé final        L’Homme devenu Arbre vivant de la Tradition

                                               attend son couronnement. Perfection cosmique.

1000  Aleph final      Couronne.          

                                

Zohar 1,35 « Une tradition nous apprend que l’arbre de Vie a une hauteur de cinq cent ans de marche et que toutes les eaux de la création coulent à son pied et se dirigent dans les différentes directions. L’arbre de Vie est planté exactement au milieu du Jardin, et c’est à son pied que les eaux prennent leurs différentes directions. »

Interprétation Les nombres 5 – 50 et 500 du TABLEAU DES KABBALISTES font partie de la série des « graines ». Le Zohar relie donc le nombre 500 à la hauteur de l’arbre de Vie car, en tant que « graine », il comprend en puissance l’arbre entier.

[ Le tronc de l’arbre de Vie accueille les six lettres finales et ses branches sont constituées par les arcs-de-cercles en pointillés. ]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s